la voix est libre

la voix est libre- Il s’agit d’un espace et d’un moment convivial de parole, d’échange, de débat autour d’un thème chaque fois différent.

  

Création d’une nouvelle activité au Partage des Arts à laquelle vous êtes tous conviés

« La voix est libre »

 

 Il s’agit d’un espace et d’un moment convivial de parole, d’échange, de débat autour d’un thème chaque fois différent.

Et cela va sans dire, dans le respect et la tolérance.

Nous partagerons une soupe, chacun apporte son bol et sa cuillère !

 Un vendredi par mois à 20h au Partage des Arts.

Nos "facilitateurs" en sont tour à tour ou ensemble

Nicolas Espinas, Jean Jacques Pauleau, Simone Muller, Christophe Vic

 

 Vendredi 26 mars 2016 à 20h :  80/20 

80/20

Proportions statistiques illustratives

Que l’on retrouve souvent en

Economie politique

20% possèdent 80% des biens disponibles

80% se répartissent les 20% restants

Agriculture

20% des propriétaires terriens se répartissent 80% des terres

80% de petits paysans s’arrangent avec les 20% restants etc.

Des notions, des idées pour lesquelles notre capacité d'en débattre nous sont très souvent ôtées au prétexte de laisser parler experts, spécialistes ou médiateurs autorisés.

C'est donc toujours depuis la même intention qu'à partir d'une poignée d'amis

nous avons eu envie de relancer la ronde du dialogue avec vous

Et de vous réunir au Partage des Arts à raison d'une fois par mois pour penser, débattre, proposer et partager 

nos expériences et nos désirs de changements pour notre société.

Dans le désir d'approfondir et de se rendre communes et familières tout un éventail de données culturelles et informationnelles brassant une grande variété d'auteurs et de penseurs comme Michéa, Lasch, Ellul, Stiegler et bien d'autres.

et au delà de cela

de prendre la parole

oser la prendre avec audace et impertinence

Sur nos envies, nos idées, nos parcours, nos souhaits, nos regards

afin que plus jamais la peur de croire que nous ne sommes pas aptes à comprendre et à proposer

ne revienne nous barrer le chemin et fermer nos bouches

La voix est libre!

et nous vous attendons nombreux pour vous voir en jouir

 

Christophe, Jean Jacques, Catherine, Denis & Seb

 Vendredi 19 juin 2015 à 20h :  Livre à vous 

 En voici un extrait du précédent :

La parole m’a été prise au bord d’un lac, j’ai pu voir la peur de se perdre dans un carnet de voyage. Les images se sont déployées comme des songes qui se faisaient sur la pierre.

 

Comment est-ce arrivé à cet endroit –ci ?

Ce fut élégant, fluide et purgateur. Le rire en est allé se faufiler entre les rainures du rocher. Pour ne plus qu’observateur, capter la lumière doucement, fraîchement incendiée d’une poursuite dérobée, cette dernière prit alors une posture ? admirable.

En haut d’une colline imaginaire, sous un rayon de soleil de cette eau couleur d’huile.

Le photographe compose son être.

LIVRE A VOUS

dont voici les règles du jeu

 A partir de 20heures                     10 mn

Petit échange informel, présentations et partage d'une soupe, d'un verre ou d'une part de gâteau,

 Partie 1 :                      2 x 10mn = 20mn

Chacun s'associe à un autre participant par tirage au sort. (binômes)

Chaque binôme s'installe dans un coin de salle.

L'un raconte, l'autre écoute, une histoire, une expérience, une préoccupation

selon le choix de chacun,  puis changement de rôle après 10 mn.

Le binôme dispose ainsi de 2 « dits » desquels seront tirés 3 mots ou expressions

particulièrement marquantes pour chacun.

 

 Partie 2 : Restitution 15mn

Le groupe se rassemble à nouveau et chacun restitue (ou non) ses impressions

et en tous cas les 3 mots qu'il a retenus de son écoute.

 

 Partie 3 : Atelier d'écriture 10mn

De l'ensemble des mots retenus, 10 sont tirés au sort.

Chacun tente d'écrire une histoire courte en incluant tout ou partie de ces 10 mots.

 

 Partie 4 : Partage des histoires ainsi écrites 30mn ou plus si besoin

 ….puis éventuellement du ressenti pour ceux qui le souhaitent.

(Il est à noter que les échanges de la première phase entre les deux participants peuvent ne pas être partagés avec le groupe et demeurer un échange privilégié).

 A ce stade de la séance, peut se greffer selon l'imaginaire de chacun ou du groupe, toute suite créative susceptible de tracer ce temps d'expression, d'écoute et de partage.

(Trace écrite, parlée, œuvre plastique ou autre...). 

 

                                     Vendredi 23 mai 2014 à 20h : jeu de rôle solidaire

                                                 Petite simulation d’inter culturalité.

Un poisson dans son bocal - voit à travers l’eau (sa culture) mais ne voit pas l’eau; il meurt si on l’en sort, sauf si il arrive à transporter une certaine quantité d’eau avec lui. Quantité variable selon les individus pour assurer sa « survie » dans un milieu différent.

Le Vendredi 23 mai à 20h au Partage des Arts, nous proposons une soirée joyeuse et ludique qui devrait nous amener à réfléchir sur nos préconçus en termes de développement et de rencontre interculturelle.

Ce jeu SURPRISE nous permettra de conduire un projet dans une société aux codes culturels différents des nôtres.

Nous ne pourrons le mener à bien que si nous réunissons au minimum 14 personnes (et plus si affinités). 

L’enjeu en vaut la chandelle!

« On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation » Platon

                                               

Vendredi 14 mars 2014 à 20h : Partageons nos lectures

Une œuvre, deux livres, trois bouquins, quatre grimoires, cinq albums,

six fascicules, sept livrets, huit opuscules, neuf incunables, dix tomes ?

Envie de partager vos lectures ? Bienvenue !

Et aussi une soupe ? ( il suffit d’amener bol, cuillère et quelques amis ! )

 

 

Vendredi 21 février 2014 à 20h : spécial atelier d’écriture

 

 

 

temps donné en partage à nos mots, nos écrits, nos silences, 

 

nos absences, nos colères , nos indignations 

 

et aussi des rires, des envies, des projets (?), des directions ....

 

pour ceux et celles qui seront là, je vous proposerai :

 

une soupe à ( sépaencore ), (chacun apporte son bol et sa cuillère)

 

quelques cris sur feuille,

 

et puis ...... et puis et puis ! ce que vous voudrez bien, et, 

 

une question  " existe en ciel "

 

A vendredi, Simone  

 

 

 

 

Vendredi 22 novembre 2013 à 20h : Moins c’est mieux

POURQUOI CE S I L E N C E ???

                                                                             OK, OK !
                                                                             Salut à toi, foule nostalgique.
                                                                    Devant les méga kilo-octets de réclamations,
                                                         à partir de dorénavant, on reprend comme d'habitude.
                                             Fini la vacance ! (j'entends déjà les claps claps...)
 
                                       Vendredi 22 novembre, c'est Ste Dominante, 
                                       Et si on lui donnait un peu de fil à retordre, à la Dominante
                                       à 20 heures, chez Catherine au Partage des Arts.
                                      avec en extraball « DO IT YOURSELF » pour les Anglophones.
                                      Allez, on reste groupés, qu'il pleuve ou qu'il vente ;
                                      tout n'est pas perdu (que se passerait-il si nous n'étions pas là?)
                                      ce serait horrrible !

Autour d'une nouvelle recette de potage, chacun apporte son bol et sa cuillère ! 

 

  

vendredi 14 Juin 2013 : villes en transition

On est trop bons avec ceux qui s'étaient abscusés le 26 avril.

VeT est l’abrégé de « VILLES EN TRANSITION », autrement dit, des villes et villages qui se conçoivent pour s'adapter au pic pétrolier et au dérèglement climatique, selon des protocoles dignes de la désaccoutumance aux addictions

Et si on allait consulter le sieur Wikipédia, ou http://www.transitionfrance.fr/ et plus, si intérêt ?

Et si on relevait des idées applicables chez nous ?

Et si on se donnait rencard dans l'été, pour une petite expédition sur place, genre le Pays d'Aix qui débute sa démarche ?

Et si on faisait le point sur notre récolte d'infos et d'idées ce 14 juin ?

Ce sera le dernier « Voix libre » avant la trêve festivalière.

Histoire de finir en beauté, Simone nous proposera une demi-heure d'atelier écriture poético-subversif, en s'inspirant de l'excellent roman de SF d'Alain DAMASIO « La zone du dehors », dans lequel on planque des « clameurs » aux 4 recoins de la ville pour faire émerger de la pensée !

Plus convivial encore, Catherine propose de finir en terrasse Place des Corps Saints, pour la « Tisane Bonne Nuit ou autre..».

Faudrait vraiment ne pas pouvoir faire autrement pour louper cette prometteuse séance.

 

 26 avril 2013 : Où il sera question de doléances et d'exercice local de la démocratie

En choisissant une thématique qui lui est chère, (santé, éducation, transports, culture, social environnement, représentativité citoyenne, logement, vivre ensemble, Solidarités...etc.), chacun de nous en fonction de son métier, de son expérience, de sa sensibilité, par ailleurs habitant du Grand Avignon, présentera une doléance sur une question locale (5 minutes de présentation).

Celle-ci pourra être discutée, éventuellement soumise à suffrage.

Puis nous choisirons ensemble de l'opportunité de rapprocher les doléances ainsi validées de celles d'autres groupes de réflexion, ou de les publier d'une manière ou d'une autre (réseau Internet, presse).

C'est l'ensemble des propositions qui permettra d'engager un processus dépassant les clivages et les appareils politiques, vers le rétablissement d'une République menacée..

Alors, à nos méninges citoyens, formons nos arguments, Marchons, marchons et rendons nous au Partage des Arts le 26 avril avec nos propositions.

(Avec les beaux jours, la soupe change de couleurs !!! qu'on se le dise) 

 

15 mars 2013 : Que faudrait-il mettre en place pour retrouver confiance en la démocratie?

 

 Enthousiasmés par la saison 3 de la « VOIX est LIBRE » et les grandes questions qu'ont généré l'expérience cubaine en Février, notre quinzaine de participants ont d'une même voix choisi de débattre de la question démocratique.

« Que faudrait-il mettre en place pour retrouver confiance en la démocratie ? » (texto qu'y 'z'ont dit)

Ce sera donc, vendredi 15 mars à 20h avec une nouvelle recette de soupe.

Et c'est bien chaud, ces petits temps d'échange à bâtons rompus, par les temps qui courent.

Le dit de nourrir la réflexion, (comme le susurrerait sûr l'ami Christophe), voici quelques semences à chouchouter :

 Les dirigeants souhaitent changer le peuple quand celui-ci ne leur convient pas                                                                                                             (Berthold Brecht).

« Tout pour nous et rien pour les autres ; voilà la vile maxime qui paraît avoir été dans tous les âges celle des maîtres de l'espèce humaine ».                        Adam Smith, La richesse des Nations 1776).

« Il y a une guerre des classes, c'est vrai, mais c'est ma classe qui la mène et nous sommes en train de la gagner ».                                                         (Warren Buffet – 3ème fortune mondiale)

« L'abdication d'une démocratie peut prendre deux formes : soit le recours à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit la délégation de ces pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle, au nom de la technique, exercera en réalité la puissance politique, monétaire, budgétaire et finalement, sociale »                                                                                                                                                                                                               (Mendès France : discours sur l'abdication de la démocratie le 18/01/1957)(Cf le film d'Henri Verneuil : Le Président, avec Jean Gabin)

 

8 février 2013 : Cuba

Chers amis,
Au delà d'un voyage à Cuba dont témoignent de jolies photos que nous aimerions vous faire partager,
quelques questionnements demeurent sans réponse - y en a-t-il? 

Peut être pourrions-nous les approfondir ensemble autour d'une nouvelle recette de potage. 

 

18 janvier 2013 : Les nouvelles technologies, et soi-même dans tout ça !!

 Quoi dire d'ailleurs ? Prenons juste une idée, comme ça, pour commencer : 

Dans un monde ou la machine a pris le pas sur l'homme et l'industrie sur la culture, demandons nous au delà du système politique qui serait le plus adapté pour remédier à ces excès, quelle doit être la nouvelle conception de l'activité humaine? Faut-il revoir de fond en comble cette vision de l'homme comme artisan de son univers, n'est-il pas l'architecte de sa propre destruction? Ou bien peut-on imaginer une manière plus intelligente de concevoir la technique et la création humaine? Si les nouvelles technologies posent aujourd'hui beaucoup de problèmes éthiques et environnementaux, elles témoignent également du génie humain. De l'homme de caverne inventant l’outil, de Léonard de Vinci imaginant des machines volantes à Steve Jobs nous offrant de nouvelles manières de communiquer il y a toujours le même désir de créer et d'innover. Mais alors, quand et pourquoi l'homme a t-il à un moment dérapé dans son histoire? S'il doit changer, en quoi doit-il se métamorphoser?

  Les nouvelles technologies et leur potentiel d'aversion chez les uns qu'égale un tout aussi fort enthousiasme chez les autres.
Sommes-nous changés, altérés pour autant, modifiés ?
Pour le meilleur ou pour le pire : à débattre, ça c'est sûr !
Querelle d’anciens et de modernes qui, si l'on en croit l'Histoire s'est toujours révélée foisonnante d'idées et de saintes peignées !
Mais encore, quelques liens, histoire de nous donner du grain à moudre, c’est bien Bernard Stiegler, entré en philosophie comme on braque une banque…
Une présentation : http://www.mediafire.com/?axkzc2usqay24cq
L'éducation, vingt ans après l'apparition du World Wild Web http://www.youtube.com/watch?v=2kN95FPxME

   

 16 novembre 2012, nous débuterons avec le thème de la gratuité !

 «  La Gratuité », c'est dans l'air, c'est dans l'eau, c'est dans l'amour et l'amitié, c'est encore un mode alternatif de penser les échanges.Un petit bilan sur les vraies et fausses gratuités, internet, journaux, TV, école, assurances sociales, services publics et l'avenir de l'empire marchand ou comment résister aux frontières de la gratuité pour gagner des positions nouvelles.A l'issue de notre échange, la formule pourra être enrichie des propositions de chacun et le thème d'une prochaine soirée arrêté.